Phèdre par Platon

Phèdre

Titre de livre: Phèdre

Éditeur: Les Belles Lettres

ISBN: 2251799354

Auteur: Platon


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Phèdre.pdf - 34,858 KB/Sec

Mirror [#1]: Phèdre.pdf - 27,716 KB/Sec

Mirror [#2]: Phèdre.pdf - 20,864 KB/Sec

Platon avec Phèdre

Beauté, amour, philosophie : trois thèmes intimement liés dans le Phèdre et dans la pensée platonicienne en général. Pour Platon, en effet, on ne fait pas l'expérience du beau dans la contemplation solitaire d'une forme sensible mais dans la relation à l'autre. Qualité éthique et non esthétique, la beauté est ce qui éveille le désir amoureux. D'où vient cette beauté ? Elle s'exprime à travers les gestes, les expressions, les paroles de l'autre : elle est la grâce qui, en l'autre, nous touche. Phénomène de reconnaissance, l'amour exprime l'étrange parenté de deux âmes que Platon, de manière enjouée, explique par le fameux mythe du "monde intelligible", lieu légendaire où les âmes s'ébattaient avant leur exil dans les corps. L'effet de l'amour étant de faire naître de beaux discours sur la bouche des amants, il est naturel que le dialogue s'approfondisse par une réflexion sur la parole et sur la différence entre celle, véritable et vivante, du philosophe, et celle, fausse et artificielle, du rhéteur.

Le beau fait aimer, aimer fait parler, parler rend philosophe. Peut-on échapper à la philosophie ? --Émilio Balturi

Livres connexes

Beauté, amour, philosophie : trois thèmes intimement liés dans le Phèdre et dans la pensée platonicienne en général. Pour Platon, en effet, on ne fait pas l'expérience du beau dans la contemplation solitaire d'une forme sensible mais dans la relation à l'autre. Qualité éthique et non esthétique, la beauté est ce qui éveille le désir amoureux. D'où vient cette beauté ? Elle s'exprime à travers les gestes, les expressions, les paroles de l'autre : elle est la grâce qui, en l'autre, nous touche. Phénomène de reconnaissance, l'amour exprime l'étrange parenté de deux âmes que Platon, de manière enjouée, explique par le fameux mythe du "monde intelligible", lieu légendaire où les âmes s'ébattaient avant leur exil dans les corps. L'effet de l'amour étant de faire naître de beaux discours sur la bouche des amants, il est naturel que le dialogue s'approfondisse par une réflexion sur la parole et sur la différence entre celle, véritable et vivante, du philosophe, et celle, fausse et artificielle, du rhéteur.

Le beau fait aimer, aimer fait parler, parler rend philosophe. Peut-on échapper à la philosophie ? --Émilio BalturiBeauté, amour, philosophie : trois thèmes intimement liés dans le Phèdre et dans la pensée platonicienne en général. Pour Platon, en effet, on ne fait pas l'expérience du beau dans la contemplation solitaire d'une forme sensible mais dans la relation à l'autre. Qualité éthique et non esthétique, la beauté est ce qui éveille le désir amoureux. D'où vient cette beauté ? Elle s'exprime à travers les gestes, les expressions, les paroles de l'autre : elle est la grâce qui, en l'autre, nous touche. Phénomène de reconnaissance, l'amour exprime l'étrange parenté de deux âmes que Platon, de manière enjouée, explique par le fameux mythe du "monde intelligible", lieu légendaire où les âmes s'ébattaient avant leur exil dans les corps. L'effet de l'amour étant de faire naître de beaux discours sur la bouche des amants, il est naturel que le dialogue s'approfondisse par une réflexion sur la parole et sur la différence entre celle, véritable et vivante, du philosophe, et celle, fausse et artificielle, du rhéteur.

Le beau fait aimer, aimer fait parler, parler rend philosophe. Peut-on échapper à la philosophie ? --Émilio Balturi